Groupe d'entrepreneurs de loire-atlantique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 15 septembre 2010

Groupe d'entrepreneurs

A l'initiative de BGOuest, des réunions sont organisées chaque mois entre créateurs d'entreprise.

Animées par un formateur ou une formatrice, ces rencontres s'inscrivent dans la démarche d'accompagnement propre à la phase 3 du Naccre, c'est à dire aux individus ayant franchi le pas en créant leur structure.

L'aspect collectif permet d'échanger autour des aspects de la gestion d'entreprise propres au démarrage d'activité : communication, prospection et démarchage, organisation, trésorerie... pour les premières sessions. Cela évoluera avec l'activité de chacun au fur et à mesure.

Ces groupes d'entrepreneurs, de dix personnes maximum, permettent également de capitaliser sur la diversité des profils et des activités : artisans, commerçants, sociétés, professions libérales n'ont pas forcément les même besoins ou problématiques, et font réfléchir sur les positions de chacun.

Le dialogue est l'élément prépondérant car le but de chaque session est également de proposer des idées ou des solutions afin de s'entraider.

Le suivi de ces rencontres, assuré sur 1 an, permet de prolonger l'émulation éventuellement rencontrée au cours de formations précédentes. L'aspect relationnel est également important, et je ne doute pas que les remises en question soient nombreuses suite à certaines réunions... En plus de tout cela, et même si ce point peut être considéré comme une contrainte de se dégager quelques heures par mois, il donne l'opportunité de prendre du recul par rapport à son activité, et de créer un nouveau réseau, qui permettra peut-être de nouer de nouveaux partenariats ou de conclure de nouvelles affaires...

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la rubrique "ateliers" des Boutiques de gestion des Pays de la Loire : http://www.aidecreationentreprise.fr/pages/jai-un-projet-dentreprise/preparer-mon-projet/nos-ateliers/les-ateliers-en-loire-atlantique.php

Yann

mercredi 8 septembre 2010

Réunion de créateurs accompagnés par l'association Boutique de Gestion Ouest

Le réseau est le premier vecteur apporteur d'affaires, c'est un truisme.

Développer son réseau est donc une activité à laquelle chaque créateur d'entreprise doit consacrer du temps.

Pour cette rentrée 2010, la Boutique de Gestion Ouest (BGO) organisait une réunion informelle de tous les créateurs d'entreprise ayant récemment suivi une formation auprès de l'association. Ce genre d'évènement permet de retrouver les stagiaires de sa session, et de rencontrer d'autres cercles d'entrepreneurs partageant le même point commun : BGOuest. C'est donc une occasion idéale pour élargir son réseau à peu de frais, échanger sur les aléas de la création d'entreprise, faire des affaires entre jeunes entrepreneurs, retrouver les formateurs et accompagnateurs ou reprendre (après la trêve estivale) une dynamique en fonction de sa situation (ACCRE et passage NACRE phase 3 pour participer aux "groupes entrepreneurs" par exemple).

C'est en tous cas un prolongement de l'accompagnement bienvenu, qui permet de situer les différents parcours des autres créateurs en insufflant une part importante de dynamisme ! Merci BGOuest !

Yann

lundi 30 août 2010

Cohérence de l'image de l'entreprise

Créer son entreprise, c'est aussi se chercher une image, et au besoin la protéger (déposer un nom de marque).

Il n'est pas toujours facile de trouver une image en accord avec le positionnement choisi, par contre il est aisé de se perdre en chemin et se fourvoyer en voulant utiliser des signes et/ou symboles principalement par affect, plutôt que par choix réfléchi. On peut éventuellement se retrouver à chercher des justifications ou des explications pour des éléments qui ne sembleraient ni évidents ni cohérents au premier abord.

Le test de l'entourage est souvent biaisé : épeler le nom de son entreprise, montrer son logo, sa charte graphique à ses proches n'entraîne souvent qu'une critique édulcorée et polie, parce que vos proches ne veulent prendre le risque de vous blesser ou de vous offenser. Or il est primordial de pouvoir rassembler tous les avis, afin de vérifier si une tendance ou un trait pointé du doigt reste singulier (rattaché au vécu et à l'affect de la personne critique) ou au contraire se retrouve dans d'autres avis, signe qu'il serait peut-être judicieux de modifier quelque chose à votre image et communication.

Recueillir des avis "objectifs" de personnes extérieures à votre cercle familial ou d'amis est donc une étape importante. En cela, la CCI de Nantes peut vous aider, via la Maison de la Création et de la Transmission d'Entreprise, 8 rue Bisson. C'est entre les Salorges et le quai de la fosse. Vous pouvez contacter le Département création d'entreprise au 02 72 56 80 02, et demander un rendez-vous avec un(e) conseiller(e) création d'entreprise.

Bien entendu, il est préférable d'adopter cette démarche de test et de remise en question dès le début de projet et les premiers travaux graphiques.

lundi 9 août 2010

Communication et photographie

Définir son positionnement, puis son image, puis la travailler selon une stratégie réfléchie à l'avance passe à un moment ou à un autre par la représentation physique, entre autre la photographie.

Grégory Voivenel est photographe et se propose de poser son regard sur vous et votre entreprise. Au travers de photographies corporate (trombinoscope personnalisé, lieux de travail, bureaux et espaces de vie, reportages d'entreprise) ou originales (photographie d'art), Grégory ajoute à la maîtrise technique de son matériel professionnel (studio photo mobile) la dimension interpersonnelle.

Non seulement il mène une réflexion sur l'image que vous reflétez, celle que vous souhaiteriez donner, et celle communément admise dans votre secteur d'activité, mais il ajoute en plus relation humaine simple et riche, qui permet de mener un vrai travail commun lors des prises de vue pendant les journées de sessions photos : chacun participe, amène ses idées et son point de vue.

A l'écoute, il vous montre les premiers résultats dès les premiers clichés, ce qui permet de connaître l'envers du décor. Tout au long de la session il fait partager ses sentiments sur certaines photos, et prend en retour les appréciations des personnes photographiées, ce qui lui permet d'orienter au besoin la session. Ainsi, pas de surprises !

Professionnel, il ne mitraille pas pendant de longues minutes en demandant de garder la pose : les prises de vues sont rapides et groupées en courts instants. Il se déplace autour du sujet à photographier, et prend quelques photos rapidement. Pas de monotonie ni d'ennui !

Pédagogue, il explique certains de ses actes : pourquoi amener un supplément de lumière à tel endroit, pourquoi changer de couleur de vêtements par exemple. Il fait ainsi partager sa passion de la photo.

Ouvert, il aime expliquer son métier, le matériel ainsi que l'environnement de l'image à l'heure actuelle, et les débats sont riches et sans parti-pris.

Curieux, il n'hésite pas à tenter des expériences quitte à prendre quelques risques en se surélevant afin d'avoir un autre point de vue ou au contraire à se contorsionner ou se coucher pour une belle contre-plongée.

Professionnel (bis), même après 7 heures de prises de vue, il continue avec plaisir une séquence si le sujet demande un plan particulier ou à refaire une prise...

Vous l'aurez compris, je ne suis pas objectif car je viens de passer la journée avec Grégory dans le but de réaliser mes photos (pour les dossiers de presse, sites web, blogs et autres réseaux sociaux...), et j'espère pouvoir vous montrer le résultat à la fin du mois d'Août. En attendant, je me félicite du choix de faire appel aux services d'un photographe professionnel pour capturer mon image. On peut penser en premier lieu que l'ère de la photographie numérique permet à tous de réaliser ses propres images de mise en situation. Et c'est vrai. Mais ce qui est encore plus vrai, c'est que la qualité d'une prise de vue professionnelle transpire et impose le respect là où 10 clichés amateurs ne font que retranscrire une situation d'amateurisme.

http://www.gregoryvoivenel.com

Yann

mardi 20 juillet 2010

Emulation et motivation

Malgré l'été, les démarches continuent, même si leur rythme d'exécution est un peu ralenti : rendez-vous avec des conseillers auprès de différentes banques en vue d'obtention de prêts, montages de dossiers pour les prêts d'honneur à taux zéro (dans le cadre du dispositif naccre), réalisation du plan de communication (dossier de presse, création de supports de communication : cartes, plaquettes, sites internet...), et bien sûr prospection, en vue de commencer l'activité sur des starting-block !

mardi 6 juillet 2010

Tester ses compétences entreprenariales en jouant !

Créer son entreprise n'est pas difficile en soi. D'autant plus avec le régime simplifié de l'Auto-Entrepreneur, qui réduit les formalités administratives à pratiquement néant.

Ceci dit, le choix du statut de l'entreprise et l'enregistrement ne sont qu'une toute petite partie de la création d'entreprise, c'est à dire du passage de l'état "citoyen salarié ou demandeur d'emploi" à celui d'"entrepreneur".

Succubus est un studio nantais spécialisé dans la conception de "serious games", c'est à dire de simulations interactives en ligne. Ces mises en situation permettent de s'immerger dans une situation, en l'occurrence la gestion de sa micro société, un peu à la manière du jeu "Les Sims".

Le serious game "Ma cyber Auto Entreprise" permet de se mettre dans la peau d'un auto-Entrepreneur.

http://www.macyberautoentreprise.pme.gouv.fr

.

Après la création d'un compte (gratuit) sur le site, l'interface propose le choix entre incarner SAMI, qui veut lancer une activité de maintenance informatique ou EMMA, qui veut se lancer dans la création de bijoux fantaisie. L'interface est très ludique, en rendu 3D,et la prise en main facilitée par des assistants et des indices permanents (suggestions dans des info-bulles, objets à activer en surbrillance dans la scène...)

Bien entendu, tout est relativement simple, à condition que l'on suive la logique des objectifs à atteindre (demander une connexion internet, choisir un "bon" nom de domaine, créer une boîte email...), mais c'est néanmoins un bon rappel des tâches à ne pas oublier lorsqu'on doit gérer son entreprise !

Et vous, qui avez-vous choisi comme avatar ?

Yann

vendredi 2 juillet 2010

Protéger son nom et déposer sa marque

Trouver un nom pour identifier son activité n'est pas chose facile.

Les différents ateliers de brainstorming collectif en ont apporté la preuve. Mais une fois que c'est fait, reste à s'assurer que sa bonne idée (car c'est TOUJOURS une BONNE idée) ne partira pas ailleurs au risque de se faire récupérer et utiliser par autrui. Il s'agit donc de déposer son nom qui deviendra marque. Et pour ce faire, c'est auprès de l'INPI qu'il faut se tourner.

INPI pays de la Loire

La démarche consiste à vérifier que la marque ne soit déjà déposée, en consultant la base de données en ligne http://bases-marques.inpi.fr/. Même si aucun résultat n'est retourné pour votre choix, il peut être judicieux de mener des recherches connexes (ordre de mots différents, orthographe approchante par exemple) afin d'éviter tout conflit.

Si tout semble en ordre, vous pouvez choisir 3 classes qui vont définir les champs d'activité de votre entreprise. Ces classes sont consultables sur la base "CLASSIFICATION INTERNATIONALE DES PRODUITS ET DES SERVICES", établie en vertu de l'Arrangement de Nice Neuvième édition.

Il est également possible de déposer le logo de sa marque, sans supplément.

Déposer et protéger une marque, constituée d'un nom, de 3 classes maximum et d'un logo, coûte 225 euros pour 10 ans. Cela représente 22,50 euros par an, soit un peu plus qu'un enregistrement ou renouvellement de nom de domaine pour 1 an.

C'est en tous cas primordial (en fonction de l'activité et de la projection/évolution à moyen-long terme, bien entendu) pour éviter toute mauvaise surprise (usurpation d'identité, contrefaçon, intention de nuire...), comme a pu en témoigner la dernière intervenante de notre formation.

Les démarches d'enregistrement et de paiement peuvent être réalisées en ligne si vous avez les documents sous forme numérique (pour le logo); il est sinon possible de réaliser les différentes étapes rapidement sur place dans les bureaux de l'INPI à Nantes.

Merci à Franck et Angélique pour leur aide au sujet de la consultation INPI.

Yann

mercredi 30 juin 2010

Recommandations de prestataires : professionnels du graphisme

Le choix des outils de communications et la question de l'image de l'entreprise sont abordés lors de la formation "Communiquer et mettre en place son action commerciale".

Comme expliqué lors de cette session de formation, les tarifs et les prestations peuvent varier significativement.

Je vous propose à titre indicatif 2 structures pouvant réaliser votre communication visuelle, du logo au catalogue produit complet, en passant par le flyer, la carte de visite, la plaquette, la pochette, etc voire même le site internet...[mode auto-promotion ON]. Mais normalement,Dominique et moi sommes là pour répondre à ce type de demande ;-) [mode auto-promotion OFF].

Basée près d'Angers depuis 8 ans,MonaGraphic est une agence spécialisée autour de l'univers papier (print). Très ouvert et créatif, Olivier Bomard (gérant) saura vous écouter afin de vous proposer une réponse adaptée.Consultez la galerie de réalisations (logos, plaquettes, affiches...) et/ou demandez un devis en ligne

Voisine de Saint-Géréon près d'Ancenis,Sinaé (Laeticia en est la dirigeante) est un studio (création graphique et conseil en communication) qui propose des prestations en graphismes sur un large spectre de supports. Consultez ses exemples de réalisations de logotypes en ligne.

Pourquoi eux ? Si je tiens à vous les présenter, c'est parce que je les connais, je les ai rencontré physiquement. J'ai pu apprécier la qualité de leur travail et les entendre parler de cette passion dont ils ont fait leur métier. Ce sont des structures relativement modestes (de moins de 5 personnes), donc accessibles, mais solides (longévité, parcours expérimenté des dirigeants, références clients) et surtout, ayant pignon sur rue.

Enfin, ils représentent selon moi des approches différentes et complémentaires. N'hésitez pas à les contacter et leur signaler que vous venez de la part de Yann, mais attention, je ne peux vous garantir une remise !

Si vous avez des prestataires graphistes à recommander au reste du groupe d'entrepreneurs, merci de m'en faire part ou de l'ajouter dans un commentaire à cet article !

Yann

mercredi 23 juin 2010

Groupe d'entrepreneurs est né !

Bienvenue sur le blog des jeunes entrepreneurs, créateurs d'entreprises de la région grand Ouest !

page 3 de 3 -