Le créateur d'entreprise et la communication

Le créateur d'entreprise réalise souvent son business plan avec un souci d'économie évident, afin de calculer au plus juste ses besoins de financement auprès des partenaires institutionnels.

En dehors des investissements essentiels comme les machines-outils, les locaux, les fournitures et le personnel selon l'activité de l'entreprise, certains postes de financements sont souvent calculés au strict minimum; parmi eux, le budget communication ! Et pourtant, il s'agit du premier contact avec un réseau "réel", celui des prospects potentiels qui ne connaissent ni la société ni son dirigeant. La démarche (économique) de penser que l'entrepreneur sera toujours là pour représenter l'image de son activité est un leurre. Il lui faut réaliser que sa marque peut être interprétée suite à une carte de visite prise sur un salon, un tract trouvé sur un lieu public ou encore une mention lue sur un journal local : quel va en être l'impact ?

Les canaux de communication sont aujourd'hui démultipliés sur les supports traditionnels (documents de communication papier : carte de visite, tract ou flyer, brochure, chemise, catalogue...) et sur internet (site vitrine, page sur un réseau social, profil sur réseau professionnel, mentions sur les annuaires type pages jaunes...) et il convient de préparer et d'harmoniser sa présence sur ces différents médias, car ils possèdent chacun leurs usages particuliers.

Pour un créateur d'entreprise, choisir les outils de communication les moins chers s'avère souvent une stratégie vouée à l'échec, car c'est associer l'image de sa société à des supports bas de gamme d'une part, et s'appuyer sur des prestataires qui, s'ils pratiquent une politique de prix agressive sans réelles réflexion ni préparation, risquent de ne pas passer le fameux cap de la troisième année d'existence. On peut faire mieux comme partenariat non ?

La question du coût de service dématérialisé comme un site internet revient souvent dans les réunions de groupes d'entrepreneurs : combien coûte, finalement, un site internet pour faire connaître son entreprise et ses services ? Certains prestataires essaient de répondre honnêtement et sans ambages à cette question (cf. combien coûte un site web ?)


Le budget de communication au lancement de son entreprise : un poste de dépense à prévoir !

Se faire accompagner dans sa stratégie de communication

Sous prétexte qu'il ne dispose pas d'un "gros" budget, le nouveau dirigeant doit-il se lancer sans support de communication, ou avec des outils médiocres ? La part cruciale de cette réflexion concerne l'accompagnement. Le créateur doit choisir un prestataire en communication qui lui semble fiable, et qui puisse l'accompagner dans sa stratégie de communication. Difficile alors de trouver un studio ou une agence qui puisse lui apporter les meilleures solutions selon chaque média : bien souvent, un studio graphique saura prendre en charge la conception de l'identité graphique de l'entreprise et la décliner sur les supports papier, mais pas souvent adapter cette identité sur les supports en ligne. A l'inverse, une webagency saura diffuser votre message sur internet, mais sans prendre en compte l'harmonisation avec vos opérations de com' sur le terrain. Il peut s'ensuivre un certain nombre d'incohérences dans votre communication de marque qui débouchent sur une perception floue de votre message, et donc de vos services.

De la communication au référencement

En matière de promotion, que la nouvelle structure possède ou non son site internet, la question de la visibilité sur internet se pose rapidement pour l'entrepreneur : mon site internet ne m'apporte pas (ou trop peu) de contacts ou de ventes : comment puis-je y remédier ? Quels sont les leviers pour améliorer ma présence sur le web ? Comment être présent sur les premières pages de Google ou d'un autre moteur de recherche ?

Au delà de la conception du site en lui-même, le référencement internet est donc un poste à prévoir pour le chef d'entreprise. Différents articles vous aideront à faire votre choix de prestataire en référencement naturel.

Le référencement naturel consiste principalement à parler de votre entreprise sur internet, au travers d'articles, de communiqués de presse, de billets de blog et de tout un arsenal d'outils assimilés au "web 2.0" : réseaux sociaux, annuaires collaboratifs, forums et wikis, etc.

Au travers de campagnes de communication en ligne, ce travail de rédaction adapté au web porte ses fruits progressivement mais sûrement, en drainant un trafic de qualité vers vos pages. Cette activité éditoriale est, selon les prestataires, réalisée en interne par des équipes de rédacteurs web, journalistes ou pigistes, ou bien externalisée auprès de plateformes de mise en relation avec des rédacteurs indépendants, blogueurs, écrivains publics, etc.

Le référencement naturel, une communication et une promotion externalisées

Il s'agit là encore de ne pas négliger cet aspect du référencement qui va directement influencer la perception de votre image sur internet : la sous-traitance rédactionnelle au meilleur prix, souvent offshore, s'accompagne alors des écueils qui vont venir écorcher votre belle image : fautes d'orthographes ou de grammaire, style inapproprié avec votre positionnement et la cible que vous souhaitez toucher, syntaxe pas toujours heureuse, association de votre marque avec des concurrents ou des activités peu recommandables...

En terme de prestations de rédaction, assurez-vous de pouvoir contrôler ce qui va être écrit en votre nom ! Les articles qui vont bâtir votre réputation sur internet se doivent d'être irréprochables et traçables, car le choix des sites qui vont les publier et presque aussi important que leurs contenus. Exigez donc un suivi et un rapport complet des actions menées dans le cadre d'une campagne de netlinking rédactionnel !

Une opération de référencement organique menée intelligemment sur 3 mois (c'est à dire prenant en compte un rétro-planning d'actions à conduire dans le temps sur des supports identifiés) permet de multiplier en moyenne par 2 voire beaucoup plus le nombre de visites sur un site internet...

Se faire connaître sur la Toile = Consacrer un budget pour sa communication et son référencement en ligne !

Un créateur averti en vaut deux ! Plus tôt il aura intégré ces notions de besoins en communication et en référencement, plus tôt il mettra toutes les chances de son côté pour augmenter son CA grâce aux actions présentées dans cet article.

Nous aborderons dans de prochains billets les aspects complémentaires au référencement naturel : achat de mots-clé, publi-reportage, régie publicitaire, affiliation, etc...

D'ici là, bonne réflexion sur votre stratégie de communication et bonnes fêtes de fin d'année !