Marre des fêtes de fin d'année qui se soldent toutes par des cadeaux remis en vente sur internet au mois de Janvier (cf. billet à propos du blogging des cadeaux de Noël) ?

Et si vous preniez les affaires en main, en amenant votre conception de chef d'entreprise au sein de ces réunions familiales ? Car qui dit famille dit réseau, non ?

Pourquoi ne pas faire un tour de table lorsque la famille est réunie au complet ? D'une part vous présentez votre activité avec vos dernières actualités, d'autre part vous pouvez inciter vos proches à participer si votre trésorerie souffre d'un déficit raisonnable à combler... Il ne s'agit pas ici de financer votre business plan ou de renflouer la totalité de vos comptes (ou alors, nous ne sommes - malheureusement - pas issus de la même famille), mais plutôt de colmater une petite brèche avant que l'avarie ne fasse couler l'entreprise, ou mieux encore d'investir dans l'avenir en s'équipant de meilleur matériel ou en misant sur la recherche et développement. Cette levée de fonds quasi-providentielle (combien parmi vous osent faire appel à la famille ? alors que la solidarité familiale n'est pas encore - il faut l'espérer - un vain mot) permettra sans doute de débuter l'année 2012 d'un bon pied...

Certaines cultures fonctionnent de la sorte depuis des générations (on ne présente plus la tontine), alors pourquoi ne pas joindre l'utile à l'agréable ? 

Sur cette recommandation, le groupe nantais des entrepreneurs vous souhaite de passer de joyeuses fêtes de fin d'année !

----

Le 25 décembre est le rendez-vous incontournable de la fête familiale ! Alors que le Père Noël est censé faire sa tournée dans les cieux étoilés de notre planète, les familles se réunissent pour partager l'espace d'un soir le plaisir de se retrouver et d'échanger avant l'ouverture des cadeaux.

Généralement le repas est basé autour d'un menu de la Saint-Sylvestre, qu'il s'agisse d'une recette traditionnelle ou d'une nouvelle recette ! Tandis que les convives s'attablent en amenant leurs verres (un Malvoisie pour l'apéritif, ou bien un autre vin fin du val de Loire pour flatter ses papilles ?), les enfants papillonnent entre salon et salle à manger, cherchant généralement à commettre quelques espiègleries : les ainés cherchent généralement la pièce ou l'endroit où sont cachés les paquets cadeaux, afin de prendre un malin plaisir à en deviner le contenu, tandis que les cadets surexcités s'amusent plus simplement à se courir après, au risque de renverser les amuses-bouches et les apéritifs...

Autour du repas, c'est l'heure d'encenser les talents de la cuisinière ou du maître de maison. Les plats se succèdent avec délice. Les enfants, eux, sont de plus en plus difficiles à tenir. Généralement, c'est à ce moment qu'il est décidé à l'unanimité de mettre un dessin animé à la télévision ou de les laisser jouer à la console de jeu. Un peu de tranquillité vite achetée !

Quand, enfin, vient l'heure d'ouvrir les cadeaux, c'est la cohue ! Bousculades et cris garantis, décompte du nombre de paquets par enfant : c'est l'escalade de la comparaison, devant des parents et autres adultes hébétés par tant de cynisme :

- "Mais Paul, lui, il a eu 6 cadeaux, moi j'en ai que 4 !"

- "Oh mais non, j'avais commandé au Père Noël la vraie poupée swanjeeli, pas ce truc moche qui ressemble même pas !!!" Ahhh, les joies du marketing ! Comment expliquer aux enfants que le storytelling fait partie de cette belle invention qu'est le marketing story ?

Passé ce moment dramatique (soit avec sa séquelle, l'explication version courte en une fessée, soit en version longue avec théories sur les lois de l'économie et l'injustice dans ce bas monde), il est temps, quand cela est possible, de tester ces nouvelles acquisitions. Recherche frénétique de piles, de tournevis et lectures de plan mouvementées et difficiles (allez lire un schéma de montage d'une station lunaire en blocs plastique colorés, quand 2 enfants vous interrompent sans cesse et n'en font qu'à leur tête en se chamaillant, au risque - très probable, vous le savez d'expérience - de vous reprocher par la suite de ne pas avoir su expliquer correctement ni éviter la perte ou la détérioration de certaines petites pièces pourtant essentielles au montage de l'ensemble, et après avoir quelques grammes d'alcool dans le sang...)

En Décembre 2011, le nombre de tweets a explosé lors de la tranche horaire d'ouverture des cadeaux ! Peu de temps après, parfois dans l'heure, les sites de petites annonces en ligne et d'enchères multipliaient leur nombre de visites et d'objets mis en vente par les déçus de Nöel... Entre wishlist et destockage de cadeaux, il reste encore quelques bons créneaux à prendre pour les spécialistes de la création d'activités sur internet ! Entrepreneurs et créateurs d'entreprise de tous bords, penchez-vous sur la question, vous finirez bien par trouver une niche sur laquelle positionner un de vos sites ! Le keywording de Noël est une activité à mener bien avant les fêtes, qui peut s'avérer créatrice de richesse sur une saisonnalité très courte !

Groupe Entrepreneurs termine ainsi son billet hivernal du mois de Décembre, sur une bonne idée qui pourra rapporter gros, l'an prochain maintenant. De quoi laisser le temps aux spéculateurs de se pencher sur la question des cadeaux de Noël ^^